Retour à l'accueil

Étude de sol et conception d’installation septique

L’installation d’un dispositif de traitement des eaux usées domestiques est un élément clé de l’aménagement d’un terrain. Toutefois, avant même son implantation, plusieurs paramètres sont à étudier pour déterminer la faisabilité du projet et le type de système nécessaire.

Une conception d’installation septique est donc requise et conçue en fonction des caractéristiques propres au site et son terrain naturel. Elle doit également veiller à respecter les normes établies par la loi sur la qualité de l’environnement (Q-2, R. 22) afin de vous proposer la meilleure solution possible.

De la même manière, dans un cas de mise en conformité, une révision du système est alors faite en fonction des caractéristiques du site, du terrain et de la règlementation la plus à jour.


Attention !

Certains prérequis sont nécessaires avant une conception d’installation sanitaire.

Des documents importants sont requis avant d’entreprendre une conception d’installation septique complète. Pour consulter la liste des documents nécessaires à une réalisation efficace, cliquez-ici.

Notez bien que pour un test de sol préachat, aucun document n’est requis.


Un mandat de conception d’installation septique complet comporte donc 4 étapes essentielles :

1. L’étude de caractérisation du site (tests de sol)

Les tests de sol peuvent être réalisés avant ou après l’achat du terrain en prévision de son aménagement. Lors d’une visite, les professionnels (technologues ou ingénieurs) effectuent le prélèvement d’échantillons qui seront analysés pour connaître la quantité et la taille des minéraux contenus dans le sol. Cette mesure joue un rôle déterminant au niveau de la perméabilité du terrain. Les tests permettent également de déterminer les différents types d’installation septique possibles par rapport à l’aménagement naturel du terrain.

Par la même occasion, les experts relèvent entre autres, les caractéristiques relatives au type de sol, à la topographie du site et à l’inclinaison naturelle du terrain.
2. La prise de relevés

La prise de relevés s’avère une étape décisive du processus puisque ce sont ces mesures qui serviront de repères à la conception du plan et à l’aménagement du système dans l’espace. Des distances précises doivent être respectées selon les normes établies.
3. Le plan de l’installation septique

La conception est remise sous forme de plan et s’accompagne d’un rapport contenant les résultats de la caractérisation du site. Le plan comprend tous les éléments pour la mise en place du système d’épuration, ses composantes et les distances à respecter.
4. La production d’un certificat de conformité et d’un plan « tel que construit »

Le certificat de conformité n’est pas obligatoirement requis par toutes les municipalités. Toutefois, il est fortement recommandé d’en produire un lors d’une nouvelle installation pour faciliter de futures transactions immobilières comme la revente éventuelle du terrain.

Il peut aussi arriver, lors de l’installation, que des imprévus surviennent et nécessitent de légères modifications aux plans originaux. Dans un tel cas, la municipalité peut vous demander un plan dit « tel que construit » comprenant la mise à jour du plan après travaux.