Retour à l'accueil
Efflorescence
Efflorescence
Efflorescence

L’efflorescence sur le bois, est-ce possible ?

L’efflorescence est un phénomène se caractérisant par la formation de sels minéraux à la surface de matériaux poreux. Cette manifestation a été très bien décrite dans le contexte des matériaux inorganiques tels que le béton, la pierre et la brique à cause du dommage résultant des infiltrations d’eau et la formation de cristaux de sels.

En effet, la migration de l’eau par capillarité à travers ces matériaux entraîne les sels minéraux sur leur chemin jusqu’en surface du matériau. L’évaporation subséquente de l’eau laisse derrière une accumulation de sels minéraux qui prend généralement une apparence allant d’un voile translucide à un croûte plus une moins épaisse et fibreuse prenant des teintes blanchâtres à brunâtres selon la nature des sels et impuretés contenus dans les efflorescences.  

Ce phénomène peut être tout à fait normal, par exemple durant la phase de séchage du béton, mais peut être également signe de problématiques d’infiltrations lorsque l’efflorescence apparaît dans d’autres circonstances.

Sur ce sujet, les sites spécialisés s’en tiennent généralement à dire que l’efflorescence n’est présente que sur des surfaces inorganiques comme le béton et la pierre et qu’une poudre blanche sur du bois ou autres matériaux organiques serait plutôt témoin de la présence de moisissures. Deux cas récents ayant fait l’objet d’analyse dans nos laboratoires suggèrent toutefois le contraire. En effet, ces 2 échantillons provenant de poutres de bois étaient totalement exempts de croissance de moisissures. Comme quoi, il est difficile d’identifier la nature de contaminants microbiologiques sans l’équipement et le savoir nécessaire !

Il est tout à fait possible de retrouver des sels cristallisés à la surface de pièces de bois par un mécanisme similaire à celui décrit pour les matériaux inorganiques. C’est dans le domaine de la conservation de pièces de bois présentant un intérêt historique que la majorité de la recherche sur le sujet a été fait. Dans ce domaine, de nombreux exemples de boiseries faisant partie de bâtiments humides ou de pièces entreposées dans des endroits tout aussi humides sont observés. Le bois présentant des signes d’efflorescences a généralement été traité et contient des préservatifs tels que des sels inorganiques (sels de cuivre ou de chrome) ou pesticides organiques.

En cas de besoin de confirmation de la nature d’une poudre ou mince croûte blanche, la procédure est simple. Il ne s’agit que de prélever une portion de cette matière inconnue sur un ruban adhésif transparent et de l’envoyer au laboratoire dans un sac plastique étanche (type Ziploc). 

Bref, ce n’est qu’un des nombreux exemples démontrant qu’il est souvent difficile de déterminer avec certitude la nature de contaminants de façon uniquement visuelle et atteste également du besoin de prudence lorsque l’on consulte des informations non vérifiées, même sur des sites spécialisés.

À PROPOS DE NOTRE EXPERT

Christian Lebeau-Jacob, Microbiologiste

Christian Lebeau-Jacob, Microbiologiste

Directeur et microbiologiste chez LAB’EAU-AIR-SOL depuis plus de sept ans, Christian possède une maîtrise en microbiologie de l’Université de Sherbrooke et un baccalauréat en science de la biologie médicale. Son implication auprès de l’Association des microbiologistes du Québec, à titre de président, ainsi plusieurs autres groupes d’experts font de lui un professionnel reconnu et à l’affût des avancées dans son domaine. Il est spécialisé en bactériologie, identification de moisissure et amiante ainsi qu’en détection de légionnelle.