Retour à l'accueil
zoltan-tasi-x9po8fXYmBs-unsplash
zoltan-tasi-x9po8fXYmBs-unsplash
zoltan-tasi-x9po8fXYmBs-unsplash

L’importance de la qualité de l’air intérieur

La qualité de l’air intérieur (QAI) est un véritable enjeu de santé publique. Au cours des 20 dernières années, la problématique s’est accentuée en raison, entre autres, de l’évolution des méthodes de construction (augmentation de l’étanchéité, matériaux composites, etc.) et des conditions météorologiques variables reliées au réchauffement climatique (pluie abondante, redoux en période hivernale etc.).

Les occupants sont également davantage conscients que leur environnement intérieur peut avoir un impact direct sur leur état de santé. Un adulte passe environ 80-90% de son temps dans un espace clos. Cette donnée passe à 97% pour les personnes âgées et les très jeunes enfants.

Lorsque la moisissure se développe dans un environnement intérieur, elle peut causer des problèmes de santé, car elle émet des substances chimiques et des spores. Les spécialistes de la santé affirment que, selon le type de moisissure présent dans l’air intérieur, le temps d’exposition et le niveau de contamination, ainsi que l’état de santé de l’occupant, la moisissure peut, au mieux, avoir des effets négligeables sur la santé ou, au pire, causer des allergies et des maladies.

C’est d’ailleurs ce qui amène la plupart de nos clients à obtenir un avis technique sur la qualité de l’air intérieur de leur habitation, de leur commerce ou de leur environnement de travail. Nous effectuons alors une investigation complète afin de cibler la problématique et d’élaborer la stratégie d’intervention lors de l’exécution des travaux. L’investigation consiste à faire la récolte de données qui se divise comme suit :

  • Historique du bâtiment;
  • Relevé des symptômes des occupants;
  • L’inspection du bâtiment;
  • Le prélèvement d’échantillons.

La qualité de l’air intérieur : trois mandats concrets

Lorsque le problème est identifié, nos professionnels élaborent un protocole de décontamination (devis) et assurent le suivi et la qualité d’exécution des travaux. Voici trois exemples de cas tirés de nos dernières années d’expérience.

RÉSIDENTIEL

Description : Le chalet d’origine, construit vers 1970, a été rénové en 1999-2000. Notre client l’a acquis en 2001. Il l’a rénové et agrandi pour en faire sa résidence principale en 2005. Depuis 2 ans, dans le vide sanitaire d’origine, une matière noire est apparue sur le sable et l’uréthane giclé. Notre client fait appel à nos services pour corriger un problème d’humidité dans le vide sanitaire et connaître la nature de cette matière. Notre mandat consistait à effectuer une investigation complète des lieux cités en référence. Inspection et analyse nous confirment la présence de mérule pleureuse (Serpula Lacrymans) dans le vide sanitaire. Nous avons alors élaboré les procédures des travaux de décontamination requis afin de réhabiliter les parties affectées.

Coût des travaux (démolition/décontamination/reconstruction): 45 000$

Honoraire d’expertise QAI : 2500$

OFFICE MUNICIPAL D’HABITATION

Description : À la suite d’une malfaçon dans la pose du parement extérieur, des infiltrations d’eau ont généré des dommages dans les murs extérieurs de la bâtisse comportant 24 logements répartis sur trois étages. Certains des occupants (locataires), se sont plaints de symptômes s’apparentant à la qualité de l’air intérieur. Une requête a donc été déposée au propriétaire (Office municipal d’habitation). Une investigation a permis de détecter d’importantes croissances fongiques dans les cavités murales. Des travaux seront nécessaires. La première étape des travaux consiste à retirer le parement extérieur de maçonnerie et d’aluminium, le parement intermédiaire et la laine isolante afin de mettre à nu la structure de bois. Le protocole de décontamination doit donc prévoir la mise en œuvre de mesures pour protéger les travailleurs et les occupants lors de la mise en chantier. La seconde étape consiste à exécuter les travaux de décontamination par l’intérieur, soit en limitant l’impact sur l’environnement des occupants, soit en relocalisant la population présente dans les logements.

Coût des travaux (démolition/décontamination/reconstruction): 1 000 000$

Honoraire d’expertise QAI : 50 000$

HÔTEL 27 ÉTAGES – MONTRÉAL

Description : Le bâtiment était exploité à titre d’hôtel, il a été récemment acquis pour une conversion de sa vocation. Lors des travaux de rénovation prévus au bâtiment, les travailleurs ont retiré les tapis à l’intérieur des chambres. Suite aux travaux, un employé a été hospitalisé, celui-ci ayant observé quelques traces pouvant s’apparenter à de la moisissure au bas des murs et croyant que ses malaises étaient reliés à l’état du bâtiment, il a rapporté la situation à la Commission de la santé et de la sécurité du travail (C.N.E.S.S.T). Le propriétaire mandate un expert en QAI afin d’évaluer l’étendue des dommages. Des croissances fongiques de très grande envergure étaient cachées sous la tapisserie. Les travaux de décontamination majeurs sont ensuite entrepris sous notre supervision.

Coût de travaux (démolition/décontamination): 4.3 millions

Honoraire d’expertise QAI : 160 000$

À PROPOS DE NOTRE EXPERT

Michel-Ann Champagne, Directrice générale

Michel-Ann Champagne, Directrice générale

Diplômée en technique en génie civil depuis 2006, Michel-Ann a travaillé sur plusieurs mandats en ingénierie et expertise comme chargée de projet. Elle est formatrice agréée par la commission des partenaires du travail du Québec dans la catégorie des bâtiments et celle des travaux publics. Ses compétences et son expérience viennent également appuyer les projets de qualité de l’air, de décontamination fongique et de l’efficacité énergétique. Elle est maintenant à la tête du groupe Expertbâtiment en tant que directrice générale.